Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • UNE VILLA QUI M'INSPIRE

    DSC01086.JPG

     

    Cela fait des années, 16 ans, pour être précise que je passe plusieurs fois par jour devant cette villa anglaise.

    Pourquoi "villa anglaise" ? C'est ainsi que l'on nomme en béarn et plus précisément autour de Pau, ces villas construites à la fin du XIXème siècle, par des anglais venus s'installer car on y guérissait mieux de la tuberculose.

    C'est ainsi qu'il y a eu le golf de Billère, et qu'il y avait aussi au vieux cimetière de Pau, un fameux cimetière anglais qui a été en partie, hélàs détruit. Parmi ces célèbres villas, il y a la villa Ridgway et de nombreuses villas sur nos côteaux, dont celle-là.

    Depuis 16 ans, et voire même plus, les volets sont constamment fermés. On peut la voir sur la route des côteaux de Piétat, ou depuis la rocade (en hiver). 

    A force de m'intriguer, j'en ai fait le QG du Commandant.

    Qui est le Commandant ?

    Chef de services spéciaux français, on la découvre dans "COLIN PRINCE DES MARAIS" et on la retrouve dans le prochain tome, dans cette villa.

    Mon prochain tome, toujours à la page 138. Il avance pour le moment "dans ma tête". Mais je ne me plains pas car quand je vais à nouveau poser mes doigts sur le clavier, en ouvrant mon fichier word, ce sera pour écrire des pages et des pages. 

    Cette phase sans écriture, qui avant me perturbais, ne m'angoisse plus, car je sais que mon petit pois travaille, discrètement pendant ce temps.

    Pour le moment, c'est plus le suivi collégien qui m'occupe. En tout cas, je sais maintenant ce qu'est un cercle circonscrit au triangle et où se trouve l’hypoténuse.

    Ce dimanche, Lucilla aura fini son passage à Paris, ma prochaine nouvelle est en cours de mise en page, la prochaine rencontre auteurs EDILIVRE se déroulera le 19 avril et le salon d'Oloron devrait se préciser.

    Question dédicace, je commence à me dire que je devrais m'y préparer un an à l'avance, pour aller hors du béarn, enfin, peut être.

     

    Catégories : T 5 - LUCAS OU LA PIERRE DES DOMES
  • MON ROMAN LUCILLA L'ENFANT DES DOMES EST AU SALON DU LIVRE DE PARIS

    Sur le stand d'EDILIVRE et dans leur catalogue pendant toute la durée du salon.

    Mon roman pourra être découvert ou même feuilleté.

    Pendant que je suis à Saint Pe  de Leren à me réapprovisionner en farine bio chez un meunier.

    Je vais revenir avec 5 * 5 kg de farine de blé T 80 et 5 kg de farine T 55.

    Tout cela pour continuer à faire tous les jours ma pâte à pain.

    Il faut bien nourrir l'esprit pour mieux écrire.

    Catégories : Dédicaces 2014, EDILIVRE, T 2 - LUCILLA L'ENFANT DES DOMES