Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

PERTINENT

  • Impressions sur la bibliographie du tome 3

    PERTINENT :  il faudra lire tout ça avant de pouvoir découvrir le tome 3 ? ! ? !

    Mais non ! C'est pour moi, car pour écrire un roman en partie historique, il faut être crédible et s'informer.

    -PERTINENT : Ah, vous m'avez fait peur ! A lire votre liste, si je comprend bien, vous allez parler des barbares ?

    Du VIème siècle...

    -PERTINENT : Mais quel rapport avec les Dômes et les Royaumes, avec Scylon, avec les marais ?

    Mathias.

    -PERTINENT : Ah... Vous pouvez m'en dire plus ? Vous m'intriguez !

    Rappelez vous du tome 2.

    -PERTINENT : Loin des Marais.

    Oui. Le Commandant avait fait publier des avis de recherches en France, en Europe

    -PERTINENT :  Dans le monde entier, même.

    Exact. Deux années se sont écoulées. Il n'y a plus vraiment que le Commandant qui les recherche. Cette histoire l'a décrédibilisé dans la profession. Les enregistrements vidéos, n'étaient que d'astucieux  montages ...

    -PERTINENT :  Ah bon ?

    C'est ce qu'on a officiellement convenu. Elle ne croit pas à cette version, tout comme ses deux anciens agents.

    -PERTINENT : Anciens ?

    Disons qu'elle a été mise à la "retraite". Mais voilà, Mathias a pris l'habitude de se rendre en France et surtout à Paris pour voir Eyen et Ysillia. Avant d'y aller, il se rend  toujours dans le royaume de Scylon et dans les marais, car Telma comme Dimitri ou Paco ont souvent pour lui une petite liste, d'objets les plus divers, qu'il leur rapportera après. Gnoll envoie aussi  de temps en temps pour la petite Arléa, une vidéo sur les progrès de Nyaée...

    -PERTINENT : Bien pratique le pouvoir des Dômes...

    Dangereux aussi... Donc, en faisant un crochet de quelques jours à l'Université de Clermont-Ferrand...

    -PERTINENT :   Et l'Université est bloquée...

    Non...  Non... Mais il va être filmé et repéré  par les anciens agents du Commandant, qui comme elle, n'ont jamais abandonné  l'enquête. Le Commandant sera avertie et elle ne ratera pas cette occasion inespérée de capturer Mathias !

    -PERTINENT : Mais quel rapport avec le Haut Moyen Age, avec les Francs, les Wisigoths ?

    J'y viens. Le Commandant fera conduire Mathias dans une villa du XIXème qu'elle possède, un héritage, dans le sud-ouest de la France.

    -PERTINENT : Où ça ?

    Près de Pau. C'est là qu'elle va l'interroger avec ses agents. Il ne faut pas que Mathias s'échappe en utilisant ses pouvoirs. Il sera donc drogué.

    -PERTINENT : J'ai compris : il va quand même utiliser les pouvoirs du labyrinthe, recréer l'eau pour regagner les Dômes...

    Oui, mais il ne pourra pas. Le peu de lucidité qui lui restera pour faire cela , ne lui suffira pas. L'esprit trop troublé par les drogues qu'on lui a administré, la dernière mission de mémorisation qu'il accomplissait à Clermont Ferrand...

    -PERTINENT : Quel ouvrage ?

    Un manuscrit du XIIe siècle, copie d'un manuscrit bien plus ancien, le  Bréviaire d'Alaric... Tout cela va faire que Mathias se retrouvera sur les bords de l'Adour en 510...

    -PERTINENT :  Eh bien ! Je n'ose vous demander de me raconter se qui se passera alors...

    Il faudra lire le livre !

    -PERTINENT : Je m'en doutais (sourire). Et le tome  4 ?

    Ce "voyage"  accidentel de Mathias  dans le temps  provoqué par les drogues, va conduire les Dômes au chaos, tout comme Scylon et les Marais.

    -PERTINENT :  Mais pourquoi ?

    Les Dômes ont abusé du pouvoir du labyrinthe et il y aura un prix à payer pour tout cela.

    -PERTINENT : Quoi donc ?

    Je n'en dirai pas plus.

    Catégories : PERTINENT
  • QUI EST DONC PERTINENT ?

    Pertinent semble être un être virtuel. Il intervient sans prévenir dans certaines notes, pour faire telle remarque, telle suggestion, pertinente... Il voyage de blog en blog. Peut-être se dévoilera-t-il un jour...

    Catégories : PERTINENT
  • Amadou, vous avez dit amadou ?

    Ecrire un roman, quelle aventure :

    • une bibliographie qui n'est jamais assez étoffée pour la partie historique du tome 3,
    • beaucoup de questions et peu de réponses : il y a eu très peu de recherches archéologiques sur l'aquitaine wisigothique et aussi, il faut le regretter, des conclusions presque caricaturales : pas de traces, un faible peuplement, en plus des hérétiques, peu intéressant, à ignorer, juste quelques lignes et un grand soulagement quand en 507 à Vouillé, Clovis nous en débarrasse enfin et on en parle plus !
    • certains ouvrages apportent des réponses, d'autres les balayent à grand coup d'arguments pro-mérovingiens ! Renée Musso-Goulard (dont je vous recommande de lire ses ouvrages) a très bien résumé la situation en citant Herwig Wolfram : "certains nient tellement les Goths qu'ils ne les acceptent pas même morts, enfouis dans les sols qu'ils habitèrent"...

    Tiens une question :

    - Sans être impoli, pourquoi vous emm.... vous à inclure dans votre tome 3 une partie historique et qui va intéresser qui d'ailleurs ?

    Le goût de la difficulté, un défi lancé à moi-même : tout faire aussi pour que le roman passionne, intéresse avec "sa partie historique".

    - oui, mais... On veut du fantastique, de l'action ! On veut mieux connaître les Dômes, explorer les terres inconnues, alors vos goths ! ? !

    Il aura tout cela. Enfin pour les terres inconnues, l'exploration attendra le 4 ou peut-être même un 5 ! Et il y a aussi la passion et la curiosité. Tiens, puisqu'on parle du tome 3, connaissez vous l'amadou ?

    - Jean, le journaliste ?

    Non, l'amadou, fibre que l'on tire du champignon, l'amadouvier ?

    - Connais pas. Et quel rapport ?

    Pour les besoins du tome 3, cet après-midi, avec les enfants nous allons partir en forêt à la recherche de cet amadouvier. Il servait à allumer le feu avec un briquet...

    - Ah, je ris !!! Vous vous égarez complètement ! Pourquoi pas des allumettes aussi !  C'est l'interdiction de fumer dans les lieux publics qui vous perturbe ?

    Je ne fume pas. Mais les briquets existaient bien, pas le modèle que nous connaissons tous avec gaz.

     - Vous m'avez fait peur ! Donc, ils connaissaient le briquet... Eh bien...

    Tout cela pour vous dire que les recherches historiques entraînent des découvertes. D'ailleurs, il n'y a pas besoin,  de retourner 1500 ans en arrière... Il y a cinquante ans et moins, dans nos campagnes, des gens vivaient encore sans électricité, sans eau courante, allaient à l'école jusqu'au certificat d'étude (CM2) et arrêtaient pour aider les parents à la ferme. A l'heure du blue ray, dolby machin et thx truc, xbox et autre play, le nez collé sur nos écrans, les oreilles greffées de blue tooth (vous m'excuserez si ce n'est pas la bonne manière de l'écrire)... deux générations nous séparent d'une vie sans réfrigérateur (pas d'électricité), téléviseur, machine à laver le linge (en allant chercher notre amadou, nous allons passer à côté de l'ancien lavoir où il y a moins de cinquante ans, on lavait encore le linge à la main et à l'eau froide). Il est bon de ne jamais oublier que notre confort moderne est bien récent.

    Au moins, un livre, un roman, n'a pas besoin de pile, d'abonnement, d'être rechargé.

    - Je ne vous contredirais pas ! 

     Cela vaut la peine de passer du temps en recherche, en écriture et en découverte pour écrire un roman, sans jamais oublier qu'il faudra aussi séduire et plaire ! Tout un programme

    - Tout un roman oui !

    Vous m'amusez ! Et qui êtes vous d'abord, à venir ainsi de temps en temps sur mon blog, à poser des questions...

    - Pertinent

    Pertinentes, des questions pertinentes !

    - Pertinent, c'est mon prénom... Ne riez pas et ne vous moquez pas !

    Je ne me permettrait pas ! Et vous venez d'où ?

    - Pas le temps de vous répondre, vous m'excuserez, mais je suis attendu. Enfin je vais, de blog en blog....

    A bientôt donc !

    - Sans problème, j'aime bien discuter ! Ah... et bonne récolte... vous ne devriez pas trop tarder, les journées sont courtes en hiver !

    Vous avez raison, j'y vais !

     

    Catégories : PERTINENT